Que Visiter à Hoi An. L’expérience de Anh et Bruno

visiter Hoi An au Vietnam

Visiter Hoi An, avec son pont japonais est à la croiser de différentes influences. Aujourd’hui c’est Anh et Bruno, qui, à travers leur voyage autour du monde, nous font découvrir cette ville du centre vietnamien.

Visiter Hoi An au Vietnam

Hoi An, entre Chine et Japon… Au Vietnam

visiter Hoi An au VietnamVisiter Hoi An, avant d’y arriver nous n’avions aucune idée de ce à quoi ça pouvait ressembler. Nous savions que la vieille ville est protégée par l’UNESCO (patrimoine mondial). Bien que nous en étions à notre deuxième voyage au Vietnam nous n’avions jamais mis les pieds au centre. Anh, ma femme d’origine vietnamienne (et bilingue), appréhendait un peu car l’accent du centre est très différent du reste du pays.

D’ailleurs, lorsqu’on apprend la langue, au nord et au sud on peut vous demandez si vous ne viendriez pas du centre !

Pour rejoindre Hoi An, nous prenons un minibus depuis Kon Tum(les hauts plateaux) qui nous emmène à Hué. Puis il nous faut prendre un bus pour rejoindre Hoi An. A la gare routière, un gamin nous sort un speech qui respire l’arnaque à plein nez, il faudrait qu’on pait un supplément pour charger des bagages en soute. Bien qu’on les garde avec nous à l’intérieur du bus, nous faisons une petite concession sur le prix, un tantinet attrape touriste.

Arrivé à Hoi An, nous nous retrouvons loin du centre qu’il faut rejoindre en Xe Om (moto taxi). La ville est vraiment très belle et alors que j’avais peur d’un disneyland moderne, expression lue sur un blog de voyage, ça respire plutôt le passé… Notre nouvel ami chauffeur nous arrête dans un hôtel bien trop cher pour nous, touriste à sac à dos. Nous logerons à l’extérieur de la vieille ville qu’on peut rejoindre à pied en 10 minutes, au Nhi Nhi Hôtel où nous avons réussi une négociation spectaculaire.

Un hôtel recommandable en tout cas (le personnel y est adorable).

Hoi An et son pont japonais…entre autre

le pont jamonais de Hoi An au VietnamLa vieille ville est assez petite. A l’entrée il y a comme un petit poste de contrôle dans lequel on peut acquérir un billet touristique qui donne accès à 5 lieux remarquables : des maisons très anciennes (qui furent plusieurs fois inondées), des temples et des musées. On se sent alors dans un autre pays, une autre époque.

Les écritures sont parfois en chinois. Le soir c’est particulièrement remarquable avec les lampions rouges qui illuminent la ville. Le pont japonais est probablement le point le plus photographié de la ville, à juste titre. Ainsi dans un espace très réduit, on oscille entre détails architecturaux chinois et influences japonaises.

Il est impensable de ne pas s’y promener la nuit tant le visage de la ville change. Un bout de Chine au Vietnam, c’est ça Hoi An. Hoi An sert aussi de point de départ pour visiter My Son qu’on nous a plutôt déconseillé…

Le vieux quartier est très touristique et rempli de boutique et de restaurant. L’ensemble reste préservé (ouf !). Au final on est content de se régaler dans ce microcosme, même si ce n’est pas ce que l’on pourrait appeler le “vrai Vietnam”. Comme on ne fait pas comme tout le monde, nous sommes sortis de la ville pour prendre nos repas, ce qui ne nous a pas empêché d’essayer le Cao Lầu : la spécialité locale, préparée par une charmante mamie

Hoi An, capitale des… vêtements sur mesure

visister Hoi An au centre du VietnamHoi An est aussi remarquable pour ses vêtements sur mesure. C’est le paradis du shopping pour les femmes ! Il y a plusieurs boutiques qui proposent des créations originales. Photo interdites dans ces cas là. Le résultat est de bonne qualité.

Ainsi je me suis fait confectionner un jean pour 500 000 Dong (20€, je suis très mauvais négociateur) et Anh s’est faite fabriquer une robe pour 735 000 (28€). Les prix varient selon le tissus choisi et la complexité de la fabrication.

 

Quelques informations pratiques

Tarif du bus de Kon Tum à Hué : 130 000 VND (5€)

Tarif du bus de Hué à Hoi An : 25 000 VND (1€) + Moto Taxi : 25 000 VND (1€)

Prix de la chambre à Nhi Nhi Hotel (pour deux) : 310 000 (12€)

Prix du billet de visite : 90 000 (3,5€)

Pas la peine de louer un scooter pour visiter, éventuellement un vélo pour les plus flemmards !

Je remercie Anh et Bruno pour nous avoir fait partager un parti de leur voyage au Vietnam. La vision d’un voyageur est souvent plus révélatrice q’un simple guide papier.

Avez vous déjà visité Hoi An et son pont japonais?

Facebook Comments

Website Comments

  1. andrée
    Répondre

    Merci je note précieusement tous les renseignements je pars du 18 fevrier 2013 au 30 mars 2013 j’aimerai aller au mont phan si pang sur les vetements un guide ou pas la durée du séjour
    amicalement

  2. LaurentDeBangkok
    Répondre

    La petit arnaque réalisé par le « gamin », m’a faite sourire; J’ai un ami qui s’est rendu à Hanoï en novembre 2011 et il a eu droit à cette même « petite escroquerie »… Il ne s’agit pas de grosses sommes, donc cela rentrera dans la catégorie souvenirs et anecdotes de ce voyage…!

POST A COMMENT.